B.A.BA du tricot Les différentes types de fibres

Il existe plusieurs types de fibres, il va donc falloir que vous trouviez celle qui vous fera vibrer.

100% Acryliques:
Avantages : le prix, l’entretien (passe en machine et sèche-linge sans-souci), pour les personnes allergiques à la laine, cette fibre représente un bon compromis. Passe bien à la machine à tricoter.

Inconvénients : bouloche et durée de portabilité assez courte dans le temps.

Les mélanges :
Avantages : il en existe aussi plusieurs types, acryliques et laine, acrylique et coton, acrylique et polyamide….
On peut aussi trouver des mélanges à 3 ou 4 fibres différentes : polyamide acrylique et laine, acrylique polyamide et mohair…. Et encore plein d’autres mélanges.
Inconvénients : il faut se poser la question suivante : « Le résultat de mon travail vaut-il plus que le fil que je vais acheter et utiliser », car, le « rendu » et la durée dans le temps ne sont pas toujours présents avec ce type de fibres….

Les matières naturelles animales : 
Avantages : en fonction de la fibre choisit tes tricots seront plus ou moins chaud, tu peux donc adapter ton tricot en fonction de la saison, les prix sont variables et on en trouve pour toutes les bourses. Très beau rendu et l’élasticité permettent d’obtenir des tricots indéformables.
Inconvénients : tarif plus élevé que les fibres synthétiques, ne passent pas toujours à la machine à laver ni au sèche-linge, certaines personnes ne supportent pas le contact sur la peau et trouvent que cela « gratte »

Tu trouveras :

De l’agneau, ou Lambswool: douce et chaude mais fragile. Il vaut mieux l’utiliser en mélange, car utilisée seule, elle vieillit assez mal.

L’angora : c’est une très belle fibre soyeuse et chaude mais peu solide, elle peut parfois rétrécir au lavage. À éviter pour les tout-petits. A bannir si les animaux sont tes amis, car, sa récolte est parfois barbare, en fonction de la provenance de la matière

L’alpaga : soyeux, solide et peu chaud. Recommandé pour les tricots de demi-saison.

Le cachemire : beaucoup de qualité et 1 seul gros défaut : son prix !!!

Le mohair : brillant, fin, résistant et particulièrement chaud.

Le Mérinos : c’est la laine par excellence. Elle est très solide et peu chère et peut être utilisée sans problème pour la layette.

Le poil de chameau : duveteux, chaud, léger.

La vigogne : C‘est une laine très fine, très chaude et… Très chère. Espèce de mammifère d’Amérique du Sud qui vit sur les hauts plateaux de la cordillère des Andes.

Le Shetland : laine chaude rustique douce et solide utilisée dans la fabrication des pull-overs et du tweedé. C’est une laine qui ne pique pas, et qui s’utilise pour la layette, et les pulls aux allures sportives. Autrefois décliné uniquement dans des teintes naturelles, on la trouve aujourd’hui dans un panel de couleurs élargi

La soie :

Avantages : rendu superbe.

Inconvénients : plus délicat à tricoter que la laine, il vaut donc mieux être expérimenté, de plus le temps de réalisation est plus long et la soie reste aussi très onéreuse.

Le poil de chien : oui oui tu as bien lu, poil de chien. Là je ne peux pas encore t’en parler, je ne l’ai pas essayer, mais un jour il faudra que je le tente.

Pour en savoir plus je t’invite à découvrir Canislana

Il existe encore beaucoup d’autres variétés de laine en fibres animales. Ici les plus usités ou les plus étranges (comme le poil de chien)

Les fibres naturelles végétales : Coton, Lin, Alfa, Chanvre, Jute, Sisal.

Les fibres bio :

Pour le tricot, on utilise le coton, le chanvre et le bambou et la laine.

Avantages : pas de métaux lourds toxiques pour la teinture du coton, mais des colorants naturels d’origines végétales. Moins de risques d’allergie pour notre santé. Les textiles sont blanchis sans chlore, et le travail des enfants est interdit. Toute la chaîne de production est contrôlée par l’institut des éco-commerces. Pas d’engrais chimiques, ni pesticides. Le coton bio est plus souple et doux. Grâce au coton biologique, les caractéristiques naturelles de la fibre de coton sont conservées, l’environnement est épargné et l’individu est respecté.

Inconvénients : plus chères à l’achat, moins de variétés de coloris, temps de séchage plus long.

Cela vous permet à présent de connaître les différents types de laine et leur provenance.

Bon tricot Mesdames

Pascale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>