Histoire du tricot: Tricot de laine et mode enfant chapitre 6

▲Costumes marins en jersey, 1881 catalogue Hilder & Godbold, Angleterre
dans Dictionary of Children’s Clothes – 1700s to Present, Victoria & Albert Museum, Londres
à dr. : Garçonnets en costumes marins en jersey, vers 1900
pool Vintage Kids sur Flickr

▲à g. : Costume marin en jersey pure laine, hiver 1911-1912
catalogue général des Galeries Lafayette sur Commons Wikimedia
à dr. : Petit garçon aux dominos, photographe anomyme, vers 1886
Bibliothèque nationale de France, Paris

▲Portrait de famille, fin XIXe siècle, galerie lovedaylemon sur Flickr

▲à g. : Pull garçon rayé à col châle, en laine tricotée, marque Lorenz, vers 1900-1915
Wisconsin Historical Museum , Madison
à dr. : Garçonnet en pull rayé, vers 1900
album Edwardian children sur Flickr

▲à g. : Enfants en habits tricotés, vers 1925 pool Vintage Kids sur Flickr
au centre : Catalogue de tricot Madame n°183, décembre 1924
sur [email protected]
à dr. : Petite fille en costume de laine tricotée, Portugal, vers 1925
sur  Photos d’enfances

▲à g. : Modèles de tricot, couverture de Mon Ouvrage n°218, 15 mars 1932
sur [email protected]
au centre : Portrait de Philippa Selina Mather (née Bewicke-Copley) et David Godfrey Bewicke-Copley
par Alexandre Bassano, 1933, National Portrait Gallery, Londres
à dr. : Modèles de tricot, couverture de Mon Ouvrage n°366, 15 mai 1938
sur [email protected]

▲à g. : Pull en en laine, tricotage jacquard des îles Shetland, vers 1931
Victoria & Albert Museum, Londres
à dr. : Les princes d’Angleterre Andrew et Edward, 1966, sur royalteurope

▲à g. : Petite fille en gilet tricoté, inspiré du style des îles d’Aran, 1942
sur Photos d’Enfances
au centre : Pull tricoté en laine, dans le style des îles d’Aran, 1945
Wisconsin Historical Museum, Madison
à dr. : Modèles de tricot dans le style des îles d’Aran, 1960
sur The Retro Knitting Company
Dans les années 1885, les manufactures de jersey se spécialisent, le célèbre costume marin des enfants est réalisé en épaisse maille jersey de laine ou de coton. On s’habille de manière plus décontractée en bord de mer, on porte des pulls. À partir des années 1910 apparaissent de plus en plus sur les photographies, des enfants vêtus, même à la ville, de pulls tricotés – ce sont surtout des garçons. L’activité tricot se développe par nécessité pendant la guerre, puis s’ancre durablement dans les habitudes féminines.

Il faudra attendre les années 1920 pour que la laine tricotée évolue en vêtement concerné par la « mode ». La pratique du sport va se répandre et se démocratiser pour devenir un style de vie, tendance amplifiée en 1936 par les congés payés.

Cette mode favorisera le développement d’un style confortable, typiquement enfantin, avec chandails et culottes de maille boutonnées ensemble et courtes robes. Le chandail ou pullover de sport, qui intéresse désormais les couturiers, se fait créatif. Il s’inspire parfois des techniques traditionnelles locales du tricot, comme le jacquard nordique coloré et le tricot irlandais à torsades et reliefs.

Le pull est un vêtement confortable, souple et extensible qui « grandit » avec l’enfant : on détricote le modèle devenu trop petit, on le retricote en plus grand avec des rayures, des pièces contrastées (poignets, côtes), en réutilisant si nécessaire plusieurs vieux vêtements. Les techniques textiles du XXe siècle n’auront de cesse de développer cette notion de confort, d’élasticité, de douceur…

▲à g. : Publicité pour les laines du Pingouin, vers 1950, sur Femmes en 1900
à dr. : Robe layette tricotée main, marque Jaboté, vers 1960
sur Kentucky Rain Vintage

▲à g. : Publicité Petit Bateau, tricots Crylor, sur Delcampe
à dr. : Pull Petit Bateau en fibre polyamide Ban-Lon, vers 1970
sur Kentucky Rain Vintage

▲à g. : Publicité Absorba, 1968, sur memory-pub
à dr. : Robe tricotée bicolore en acrylique, Absorba, vers 1970
sur Kentucky Rain Vintage

▲Pull tricoté à rayures en modal et polyamide, Absorba, vers 1980
sur Kentucky Rain Vintage
à dr. : Publicité Absorba, « Les enfants sont comme ça », vers 1980, sur Delcampe

Dans les années 1960-1970, la facilité de lavage, la rapidité de séchage, l’absence de repassage, le choix multiple des coloris font des fibres synthétiques un matériau particulièrement adapté au vêtement d’enfant qui a besoin d’être lavé souvent. L’offre des marques de prêt-à-porter en tricot est riche et variée, même si on considère les tricots faits maison comme plus élégants et raffinés. Le vêtement tricoté reste un basique incontournable de la mode layette et enfant.

Encore une fois je n’oublie pas de dire un grand merci à Popeline de « Les Petites Mains Histoire de Mode Enfantine »

pour la grande richesse de ses articles, et sur son sens du partage.

Pascale

2 commentaires sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>