B.A.BA : Matériel et fournitures.

Article  retravaillé pour un contenu plus « lisible » et photos plus nettes

Maintenant que vous savez comment comprendre votre pelote, nous allons aborder les fournitures.

Elles  ne sont pas si nombreuses que ça, mais, doivent cependant, être adaptées aux différentes grosseurs de laines, aux différents modèles que vous vous apprêtez à démarrer, ou encore aux différents points que vous allez utiliser.

Nous allons commencer par le primordial : les aiguilles.

les aiguilles hexagonales

Pour autant, n’attendez pas de moi que je vous dise celles que vous devrez absolument utiliser, car comme pour les différents types de laines à tricoteril m’est très difficile de vous orienter de manière objective entre une aiguille ou une autre, une matière ou une autre.

En effet, là aussi, tout est question de ressentit personnel, et ce que VOUS aimerez VOUS, ne me séduira pas forcément et vice et versa.

Donc à vous de tester toutes les aiguilles et de faire votre propre choix. Bien sûr, loin de moi, l’idée de vous dire de les acheter toutes, mais, peut être aurez-vous autour de vous, des mamans, des mamies, des taties, des collègues, des copines qui pratiquent et se feront un plaisir de vous les prêter.

Au pire, chaque fois que vous démarrerez un tricot, si vous n’avez pas le numéro d’aiguilles adéquat, alors, profitez-en pour tester une des paires indiquées ci-dessous, vous vous ferez alors votre propre opinion, et découvrirez celles qui vous conviennent le mieux.

En effet, chacune à sa façon de tricoter, de tenir ses aiguilles…

Certaines vont préférer les aiguilles très longues, car elles aiment « coincer » l’aiguille droite sous leur aisselle.

D’autres ne jureront que par les circulaires, même pour le travail en « aller-retour », tandis que certaines affectionneront les aiguilles droites, quitte à tricoter avec 5 aiguilles pour le travail en rond.
Enfin, une autre catégorie (dont je fais partie) n’utilisera que des aiguilles courtes (30 à 35 cm) ou moyenne (40 cm ) même pour les ouvrages comportant un grand nombre de mailles.

Vous voyez donc qu’il existe plusieurs cas de figure, et vous seule trouverez celles qui vous convient et avec lesquelles vous serez le plus à l’aise.
Il existe plusieurs matières, (il en est de même pour les crochets)

Différentes essences naturelles (bambou, bois …):

lesplus : lègères, silencieuses, glissantes, mais juste ce qu’il faut, bel objet.

les moins : en cas de chute, peuvent s’épointer, ou, si vous devenez une tricoteuse addicte, la pointe finira, par se déformer, et devenir carré. Mais pas de panique, c’est une matière agréable qui se modèle très facilement. Dans ce cas, munissez vous d’une simple lime à ongles, ou de papier de verre très fin, et redonnez-forme à votre pointe.

Elles sont un peu  plus fragiles que des aiguilles en allu, mais elles ne cassent que si vous vous asseyez dessus, si vous les coincez dans  une porte de voiture (oui, expérience personnelle)

les différentes essences de bois

Les autres aiguilles

- les différentes aiguilles à tricoter 2

Plastique

les plus : légères et silencieuses

les moins, ne glissent pas, freinent la laine, tendance à tricoter très serré.

Métal

les plus : incassables même si elles se tordent

les moins : lourdes, bruyantes, froides. À la longue, les pointes s’arrondissent et aucune possibilité de les re modeler. Certaines matières, enduites d’un revêtement grisé ou enduit d’un habillage couleur, perdent leur « enrobage » (voir photo suivante). Vos doigts et votre tricot prennent alors une vilaine couleur grise. Il sera très difficile de faire partir cette grisaille de votre tricot même au lavage. C’est assez désagréable. À la longue, les pointes s’arrondissent et aucune possibilité de les re modeler

Aiguilles en Carbone  faites en fibre de carbone

les plus elles sont légères, extrèmement solides, les mailles glissent parfaitement les moins:  la démarcation entre le corps de l’aiguille et les pointes en laiton nickelé  est désagréable et accroche la maille, ce qui freine la progression du travail (ressentit personnel, d’autres vous diront qu’elles sont géniales, à vous de juger)

Les graduées (pratique pour mesurer instantanément son tricot)

Aiguilles graduées

Les circulaires et les kits pro

L’aiguille circulaire présente deux extrémités pointues reliées entre elles par un câble en plastique. Certaines adeptes ne tricotent plus qu’avec cela, même pour leur tricot en « aller-retour » . Les plus, peu encombrantes, on y rentre un très grand nombre de mailles, plus flexibles. Les moins, embout trop court, beaucoup de gymnastique quand on a peu de mailles, obligé de recourir aux 5 aiguilles pour terminer les tricots en rond de toutes petites tailles.(le câble étant beaucoup plus fin que l’embout)

Bref sur ce coup-là, j’avoue que je ne suis pas très objective, car vous l’aurez compris, je ne suis pas adepte du tricot circulaire, je préfère et de loin, le travail à 5 aiguilles.

Vous trouverez un avis totalement différent, par les Aficionados de la circulaire.

D’où l’importance pour vous, de tester et de juger quels types d’aiguilles vous conviendra parfaitement.

Aiguilles circulaires

-aiguilles circulaires

Kit Pro

Il existe plusieurs tailles d’aiguilles à tricoter, de 20 à 60 cm de long pour les aiguilles droites et de 20 à 180 cm pour les aiguilles circulaires. Là aussi à vous de voir ce que vous préférez, toute fois, on utilise des aiguilles courtes (25 à 35 cm)  plus volontiers pour de petites pièces (layette, bonnet, mitaines…), des aiguilles moyennes (40 cm) pour des tricots enfants ou femmes, et des aiguilles beaucoup plus longues pour les pulls de vos maris, les plaids, les châles…

On trouve aussi des formes d’aiguilles différentes, les rondes classiques, ( voire photo 2 plus haut),  les hexagonales, que je me les procure aux Etats Unis, chez Indian Lake Artisans, mais je ne les commercialise que sur commande car un peu onéreuses, comptez 35 € la paire, + 35 € de FDP.  Il vaut mieux être sûre d’aimer le tricot, même si l’objet est superbe, et que sa forme ergonomique soulage les poignets et les doigts des tricoteuses boulimiques).

les aiguilles hexagonales

Et enfin, les aiguilles  cubiques.

Les plus : aiguilles adaptées aux débutantes, facilité de la préhension. Et, tout comme les aiguilles hexagonales, soulagent les articulations

Les moins : un peu plus cher à, l’achat que des aiguilles droites, mais pas autant que les hexagonales. Même risque d’usure ou de casse qu’avec les aiguilles en bambou ou en bois. 

Aiguilles cubiques

Toutes les aiguilles citées ci-dessus existent dans différents diamètres. Cela n’est pas juste pour le plaisir des fournisseurs, mais bien indispensable. Vous utiliserez tels ou tels diamètres en fonction de la laine qui va vous servir pour le tricot en cours. Si vous avez lu l’article sur « comprendre ma pelote » vous saurez alors, que sur chaque bague de pelotes, est indiqué le numéro, adéquat à cette pelote-là. Vous pouvez trouver une fourchette de diamètre à utiliser pour une même laine, il faudra alors adapter au mieux en fonction de votre façon de tricoter (plus vous tricotez serré, plus vous devrez vous approcher de la fourchette haute, et le contraire si votre tricot est plus lache). 

Vous trouverez des diamètres très très petits de 1.5 mm à très très gros, 4 cm.  (ces dernières s’utilisent pour des tricots spécifiques)

 

 

Pour les crochets, tout comme pour les aiguilles, chacune fera son idée sur la matière qu’elle affectionnera.

Bambou ou différentes essences de bois

Knit Pro allu avec manche plastique ergonomique

Acier

Plastique

Crochet Plastique
Maintenant, nous allons lister quelques fournitures en complément, dont vous aurez probablement besoin pour progresser. En même temps, si on veut être honnête, certains accessoires peuvent s’avérer superflu … Je vous le préciserai à mesure

Les aiguilles à torsades
Elles peuvent être facultatives si vous possédez aussi un jeu de 5 aiguilles de 20 cm). Pour moi qui tricote du point Irlandais en très grosse quantité, je ne me suis jamais servi des ces aiguilles à torsades. On tricote très bien les torsades sans.
Aiguilles Torsades

Mètre de couturière

mètre ruban

Ciseaux

ciseaux

Aiguilles à coudre

aiguilles à coudre la laine

Ramasse mailles (ou arrête mailles) il en existe de plusieurs sortes, les plus pratiques, pour les tricots droits, sont les grosses épingles de nourrice. En effet, le modèle se fermant avec un espèce de crochet (photo 2) laisse les mailles s’entortiller sur le fermoir, du coup, ces dernières glissent sur l’embout et finissent par s’échapper, ce qui n’est pas très agréable. 

Vous trouverez aussi des ramasses mailles circulaires, utiles pour les tricots en rond

-arrete mailles

 

 

arrete mailles

arrete mailles

Le compte rang peut s’avérer utile pour certaines d’entre vous, mais pas indispensable si vous êtes un peu étourdie. En effet, si vous n’avez pas le réflexe de l’activer à CHAQUE rang, il peut s’avérer plus embarrassant qu’autre chose… J’aborderai le comptage des rangs (sans compte rang) d’ici peu.

Compte rang

Les anneaux marqueurs, là aussi, on peut utiliser un brin de laine d’une couleur différente et le faire suivre tout le long de son travail. Je vous montrerai ça plus tard.

- anneaux marqueurs
Les « navettes jacquard » (utiles uniquement pour les tricoteuses confirmées ou expertes)

- navettes jacquard

Les protèges pointe, vous pouvez par ailleurs remplacer cet achat, par de simples tranches de liège d’un cm que vous découperez dans n’importe quel bouchon propre.

protège pointe

Une boite de rangement, utile, si vous utilisez des aiguilles en bambou, ou en bois, et que vous les faites suivre partout, car un peu plus fragiles que les aiguilles en acier.

- boite rangement aiguilles à tricoter

La boite à laine (facultatif), vous pouvez utiliser un sac en tissu ou en plastique, la semaine prochaine, je vous montrerai ce que j’utilise.

boite à pelotes

Voilà, vous avez donc maintenant, une idée de ce dont vous aurez besoin.

Ceci étant, inutile de vous précipiter sur tout le matériel si vous êtes débutantes.

Contentez-vous de l’indispensable, dans un premier temps (aiguilles à tricoter, à coudre, ciseaux et mètre ruban).Vous n’en êtes pas encore à tricoter du jacquard, des torsades ou des chaussettes à 5 aiguilles, donc inutile de vous munir de tous les éléments de cette liste. Si vous accrochez avec le tricot, alors, vous pourrez compléter à mesure votre matériel.

Une fois que vous saurez quel type d’aiguilles vous convient, et si le tricot vous emballe, je vous conseillerai, alors, d’utiliser du matériel de bonne qualité. Bannissez les aiguilles à tricoter achetées dans des grandes surfaces et de tout petits prix. Elles ne sont pas chers, soit, mais leur qualité, et la qualité de tricotage qui va avec s’en ressentiront. Elles sont légères, creuses, souvent le revêtement dont elles sont enduites, se délite et « grise » la laine. Le coloris blanc prend alors une couleur douteuse, qui même au lavage, ne part pas complètement. Si vous les faites tomber sur la pointe, elle s’écorche, griffe et accroche la laine, et là, seule solution, les jeter… Dites-vous bien que du matériel bas de gamme aura une durée de vie éphémère, vous obligeant à renouveler votre matériel plus souvent, ce qui, au final, vous coûtera plus cher, que d’acheter dès ledépart du bon matériel.

Nous avons toutes et tous entendu au moins une fois dans notre vie « de bons outils donnent de bons ouvriers », vous verrez, il en est de même avec le tricot, croyez-moi. 

Cette liste n’est pas exhaustive, et à mesure que vous avancerez dans votre pratique du tricot, vous compléterez votre matériel en fonction de vos besoins et de vos goûts.

Tricoteuses confirmées qui passez par là, n’hésitez pas à rectifier ou prolonger cette liste en laissant vos commentaires.

Pour les débutantes (ts), j »espère que cet article vous aura été utile.

Pascale

16 commentaires sur cet article

  • 31 mai 2012 à 6 h 57 min
    Lien Permanent

    en tant que tricoteuse confirmée(peut être expérimentée mais soyons modeste) je le trouve très bien fait ton blog et il est a conseiller pour toutes les débutantes,bonne continuation !!!!!

    Répondre
    • 31 mai 2012 à 17 h 37 min
      Lien Permanent

      Merci Catherine, d’avoir laisser autant de gentillesse dans ton message, je suis allée faire un petit tour sur ton site et je crois effectivement que tu n’auras pas besoin de conseils, tu peux te ranger sans soucis ni “modestie” dans la catégorie expérimentée….

      Répondre
    • 31 mai 2012 à 17 h 26 min
      Lien Permanent

      merci Sandra ça fait plaisir de voir que les 4 heures de travail pour arriver à terminer cet article n’étaient pas vaines!

      Répondre
    • 31 mai 2012 à 19 h 16 min
      Lien Permanent

      Merci Nathalie, j’espère que la suite de l’article te plaira tout autant, bien que je sache que tu n’ais pas vraiment besoin de mon blog pour tricoter, très heureuse que tu me suives malgré tout, !

      Répondre
  • 31 mai 2012 à 23 h 58 min
    Lien Permanent

    Ton blog est vraiment très bien fait Tes présentations sur les divers fils vont m’aider car je suis à la recherche de ce genre de renseignements. Je vais bien les utiliser. Merci Pascale. J’ajoute que ce blog a rejoint mes “favoris”.

    Répondre
    • 1 juin 2012 à 0 h 03 min
      Lien Permanent

      Merci Josiane,je suis super contente de voir que cet article a plu à plusieurs d’entre vous, bientôt la suite concernant les fils, sympa de me retrouver dans tes favoris….et les compliments sur le blog me vont droit au coeur! Et si tu as des questions et que tu ne trouves pas de réponses sur le blog, tu peux toujours me contacter sur ma boite mail “gazouillis.et.cie@gmail.com” ou sur face book.
      A bientôt !

      Répondre
  • 10 juillet 2012 à 21 h 45 min
    Lien Permanent

    Je ne suis pas super douée et pas assez patiente pour remplacer la peinture par le tricot, car curieusement, je ne sais pas faire autre chose quand je tricote et ça contrarie ma fonction multitâches :D Je suis d’autant plus admirative de tes créations et je lis ton blog avec le grand plaisir des débutants. Merci pour ta patience et ton talent.

    Répondre
    • 10 juillet 2012 à 23 h 20 min
      Lien Permanent

      Bonsoir Isabelle, c’est le genre de commentaire toujours très plaisant à lire!!!
      Je suis un peu comme toi, multitâches, je peints aussi des créations pour bébé mais dans un cercle restreint, celui de ma famille ou pour le marché de Noël de l’hôpital dans lequel je travaille, il m’arrive aussi de coudre , broder, modeler…..mais pas autant que je e souhaiterai…..le temps me fait défaut !!!
      Je ferai bientôt un article sur mes autres passions, alors à bientôt

      Répondre
  • 9 juillet 2016 à 21 h 38 min
    Lien Permanent

    Bonjour merci pour ce blog très précieux quand on veut progresser en tricot. J’ai une petite question …voilà j’ai choisi de tricoter un châle ‘french cancan’ avec deux fils le premier Laine 95% et Cachemire 5% le second un coton câblé et je me demande comment vont réagir ces deux fils ensemble au blocage! Il me semble que la laine s’étire contrairement au coton? Pouvez vous me dire si je dois prévoir un changement dans les mesures de mon châle ? Merci pour tous vos conseils

    Répondre
    • 12 juillet 2016 à 7 h 52 min
      Lien Permanent

      Bonjour Nadia, d’abord, pardon pour le délai de réponse, (j’étais en vacances :) )alors, normalement, tricotés ensemble, le coton va “retenir” la laine, donc pas d’étirement violent à prévoir, non, il ne me semble pas utile de modifier les mesures de votre châle.
      Bonne journée à vous :) et bon tricot !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>